Les pommes de terre font-elles grossir ?

Les glucides ont une mauvaise réputation de nos jours, en particulier avec la prolifération des régimes riches en protéines. Le riz, le pain et les pâtes sont mal perçus et même les pommes de terre (qui sont pourtant techniquement un légume) sont rejetées par ceux qui surveillent leur poids. Mais les pommes de terre sont-elles vraiment mauvaises pour vous ? Les pommes de terre font-elles grossir ? Quel type d’effet ont-elles sur votre alimentation ?

Le légume incompris

Première chose d’abord : Qu’est-ce qu’il y a dans une pomme de terre ? Une pomme de terre moyenne contient environ 163 calories et 34 g de glucides. Pour vous donner une idée plus précise, c’est le même nombre de glucides que trois tranches de pain de blé entier.

Une pomme de terre contient également 4,7 g de fibres, 4,3 g de protéines, deux fois plus de potassium qu’une banane et de la vitamine B6, de la vitamine C et du magnésium. Il y a certainement beaucoup de céréales et de légumes plus riches en éléments nutritifs que la pomme de terre moyenne, mais les chiffres montrent qu’il y a de bonnes choses qui y sont contenus.

En plus d’avoir des vitamines, les pommes de terre regorgent de phytonutriments (phénoliques, flavonoïdes, polyamines et caroténoïdes), également appelés phytochimiques, qui sont des produits chimiques produits par les plantes. Les phytonutriments peuvent apporter des bienfaits antioxydants et anti-inflammatoires à ceux qui les consomment. 

D’une certaine manière, les pommes de terre peuvent même être utiles pour perdre du poids. Manger un seul type de nourriture peut vous aider à perdre du poids, mais vous prive de nutriments. Dans une étude , les pommes de terre se classaient au premier rang sur un indice de satiété de 38 aliments, notamment vis-à-vis du riz brun et du pain de blé entier. Cela signifie que les personnes ont déclaré se sentir rassasiées après avoir mangé des pommes de terre.

Des pommes de terre réfrigérées et cuites peuvent également vous aider à perdre du poids, car le refroidissement crée un amidon résistant, un type de fibre alimentaire qui augmente votre dépense calorique et permet de limiter l’agissement des hormones liées à la faim.

Vous pouvez augmenter les niveaux d’amidon résistant en refroidissant les pommes de terre cuites à la température ambiante ou au réfrigérateur. (Notez que le réchauffage entraîne une diminution de la quantité d’amidon résistant.)

On a également constaté que les pommes de terre réduisaient la tension artérielle chez les personnes en surpoids ou obèses sans affecter le poids. Dans une étude, 18 patients souffrant de pression artérielle élevée, majoritairement obèses ou en surpoids, ont été nourris quotidiennement avec des pommes de terre pendant quatre semaines.

À la fin de l’étude, les participants avaient une tension artérielle basse sans avoir pris de poids. Bien que l’étude ait été réalisée à l’aide de pommes de terre à chair violette (pourpres), les chercheurs pensent que d’autres types de pommes de terre pourraient avoir le même effet.

Ce n'est pas la pomme de terre le problème, mais comment vous la consommez

Il est important de noter que les pommes de terre à chair violette de l’étude citée précédemment étaient chauffées au micro-ondes sans huile et non frites. Faire bouillir et cuire sont aussi de meilleures options que de faire frire. Les pommes de terre cessent de devenir un complément relativement inoffensif à votre régime alimentaire lorsque vous la chargez de garnitures grasses.

En outre, bien qu’occasionnellement un repas composé de friture ne soit pas forcément une mauvaise chose, il est plus judicieux de consommer les aliments d’une autre façon. Alors que nos ancêtres mangeaient moins et bougeaient plus, les humains font aujourd’hui le contraire, nos besoins en amidon ont également changé. Les pommes de terre devraient donc être traitées davantage comme un plat d’accompagnement que comme une source principale d’alimentation.

Conclusion

Alors, les pommes de terre font-elles grossir ? Tout se résume à la façon dont elles sont cuites, à la quantité que vous en mangez et à la façon dont vous les préparez. Comme dans la plupart des choses de la vie (particulièrement en nutrition !), les pommes de terre doivent être consommées avec modération.

Ne consommez qu’une petite portion bouillie ou cuite au four et mangez-les avec la peau pour obtenir le plus de fibres possible. Si vous avez envie de les faire frire, offrez-vous une portion modeste à l’occasion et évitez les condiments qui ajoutent souvent plus de calories.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *