Que se passe-t-il lorsqu’on est hospitalisé pour une dépression ?

Si vous présentez de graves symptômes de dépression, des pensées négatives pour vous-même ou pour autrui, ou que votre traitement ne vous aide pas, vous envisagez peut-être d’être hospitalisé. Bien que cela puisse vous faire peur, vous pouvez trouver cela moins intimidant si vous savez à quoi vous attendre lors de votre hospitalisation. C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Quand faut-il aller à l'hôpital ?

Vous voudrez peut-être être hospitalisé si vous présentez des symptômes qui vous mettent en danger (à vous ou à d’autres personnes) tels que des pulsions suicidaires, une manie ou une psychose. Une hospitalisation peut également être utile si vous vous trouvez trop malade pour manger, prendre un bain ou dormir correctement.

Il arrive aussi que ce soit votre médecin qui vous recommande une hospitalisation, dans ce cas-là il est conseillé de l’écouter. S’il vous le recommande, c’est avant pour votre bien.

 

Avant d'être admis à l'hôpital

Si vous vous sentez fatigué ou découragé à l’heure actuelle, vous voudrez peut-être demander à un ami ou à un membre de votre famille de vous aider à préparer votre admission à l’hôpital. Si possible, appelez-les à l’avance pour connaître les règles et procédures de l’hôpital et demander ce que vous devez apporter. Des informations sur les heures de visite et l’accès téléphonique seront également utiles.

Qu'est-ce qui se passe lorsque vous êtes admis

Il est probable que vous ayez un entretient avec un psychiatre dès votre arrivé, afin de déterminer un plan de traitement approprié pour répondre à vos besoins spécifiques.

 

Votre plan de traitement impliquera probablement de travailler avec divers professionnels de la santé mentale, tels qu’un psychiatre, un psychologue clinicien, des infirmières, des travailleurs sociaux et des thérapeutes en activité et en réadaptation. Vous participerez très probablement à une thérapie individuelle, à une thérapie de groupe ou à une thérapie familiale pendant votre séjour. Vous recevrez probablement aussi un ou plusieurs médicaments psychiatriques.

 

À ce stade, le personnel de l’hôpital se chargera également de faire approuver votre séjour par votre assureur ou mutuelle, selon votre pays. Votre compagnie d’assurance évaluera périodiquement vos progrès pendant votre séjour afin de déterminer si vous avez besoin de plus de temps à l’hôpital. En cas de refus de votre compagnie d’assurance, votre psychiatre et vous-même pouvez faire appel. Si vous résidez en France généralement vous n’aurez pas ce type de déconvenues.

Vos droits en tant que patient

Lorsque vous êtes admis dans un hôpital, vous avez également le droit de repartir. L’exception à cette règle, cependant, est si le personnel de l’hôpital pense que vous êtes un danger pour vous-même ou pour les autres. Si vous ne représentez aucun danger, l’hôpital doit vous relâcher généralement dans un délai de deux à sept jours, selon les lois en vigueur dans votre pays.

Si vous êtes dans un pays étranger et rencontrez des problèmes pour obtenir la libération de l’hôpital, vous pouvez contacter l’ambassade de votre pays.

Pendant que vous êtes à l’hôpital, vous avez généralement également le droit d’être informé de tous les tests et traitements que vous recevrez, y compris des avantages et des risques qui en découlent. Vous avez aussi généralement le droit de refuser tout test ou traitement que vous jugez inutile ou dangereux. Vous pouvez aussi refuser de participer à un traitement expérimental ou à une session de formation impliquant des étudiants ou des observateurs.

Quelles règles d'hospitalisation à attendre

Même si vous avez été hospitalisé de votre plein gré, l’hôpital établira des règles pour assurer votre sécurité. Ces règles peuvent inclure :

 
  • Être dans une pièce fermée à clé que vous ne pouvez pas ouvrir à volonté 
  • La confiscation de certains objets que vous pourriez potentiellement utiliser pour vous blesser (par exemple les ceintures, les rasoirs et les lacets)
  • Suivre un horaire pour vos repas, traitements, activités et heure du coucher
  • Partage d’une chambre avec quelqu’un d’autre
 

Attendez-vous également à interagir avec plusieurs membres du personnel, dont certains peuvent vous interroger périodiquement pour évaluer votre état.

Qui sera informé de votre séjour à l'hôpital

À l’exception de votre compagnie d’assurance ou mutuelle selon votre pays, généralement personne ne sera informé de votre hospitalisation sans votre permission. N’hésitez pas à poser la question au personnel de l’hôpital dans lequel vous vous trouvez ou vous apprêtez à aller.

Que se passe-t-il après votre départ ?

Après votre sortie de l’hôpital, votre médecin pourra vous recommander de suivre un traitement ou un programme de traitement. Ce type de programme vous apportera bon nombre des aides que vous avez reçues pendant votre hospitalisation, tels que la psychothérapie et d’autres services.

Poursuivre votre rétablissement

Certaines étapes que vous pouvez suivre pour vous assurer de vous rétablir une fois sorti de l’hôpital :

 
  • Garder tous vos rendez-vous chez le médecin, ou psychiatre/psychologue
  • Prendre vos médicaments tels que prescrits
  • Aller à un groupe de soutien ou psychothérapie
  • Prendre soin de vous en mangeant bien, en faisant de l’exercice et en dormant suffisamment
  • S’exposer le moins possible au stress

Se préparer à une crise future

Étant donné que la dépression est généralement une maladie chronique, il est conseillé de créer une fiche d’information si vous devez être hospitalisé à nouveau. Cette fiche devrait inclure les éléments suivants :

 
  • Le nom de votre médecin et vos coordonnées
  • Coordonnées des amis de confiance, de la famille ou des membres de groupes de soutien
  • Informations sur tout autre problème de santé que vous pourriez avoir, y compris une liste de tous les médicaments que vous prenez
  • Une liste de toutes vos allergies
  • Une liste de tous les médicaments que vous ne pouvez pas prendre
  • Vos informations d’assurance/mutuelle, selon votre pays
  • Le nom de l’hôpital où vous préférez être soigné
 

Vous pouvez également demander à un avocat de préparer une directive anticipée et une procuration médicale pour vous si vous souhaitez donner à une personne de confiance le pouvoir d’agir en votre nom pour prendre des décisions médicales si jamais vous tombez trop malade pour prendre vos propres décisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *